Historique

C’est en 1927 qu’est née la toute première société de Trompes de Chasse à Cadillac.

« L’historique » des Veneurs d’Epernon est (brièvement) relaté au bas de cette page .

Historique de la Trompe de Chasse :

D’une manière générale, on peut dire que la Trompe de Chasse, telle que nous la connaissons aujourd’hui, trouve son origine au début du 18ème siècle.

Par vocation et à son origine,  la Trompe de Chasse est un moyen de communication à distance, utilisée par les veneurs pour communiquer entre eux et pour appuyer ou  rappeler les chiens à la chasse .

Il existe ainsi un certain nombres de fanfares (les morceaux musicaux) : « Fanfares de circonstances ou d’animaux » qui indiquent aux autres chasseurs les situations de chasse en cours : type de gibier, comportement, changement de forêt, passage de rivière etc …

Puis au fil du temps, la Trompe est également devenue un instrument apprécié dans les églises (cf les fameuses « messes de la St Hubert ») et adapté à de nombreux chants et concerts liturgiques.

Elle se rattache à la famille des cuivres naturels et se caractérise par la conicité quasi-continue de son tube de 4,545m (en 3 tours 1/2) de long et par la forme de son embouchure à bassin.

A la Chasse, la Trompe actuelle, (la « d’Orléans ») en tonalité de Ré, succède à celle en Do de Louis XIV au timbre criard.

La chaleur de ce timbre, la richesse de ses harmoniques en font un instrument aux sonorités à la fois douces et puissantes, chargées en émotions.

En 1723, pour les chasses du roi, le Marquis de Dampierre codifie les premières fanfares de circonstances et d’animaux que les sonneurs interprètent encore aujourd’hui.

Depuis lors, de nombreuses Fanfares dédiées à de hauts lieux de Chasse, d’hospitalité ou de liturgie, à des Equipages ou à diverses personnalités ont été écrites, il s’en écrit encore chaque année :  on en compte ainsi plusieurs centaines aujourd’hui .

Différence Trompe / Cor de chasse :

La question est souvent posée . Ce sont deux instruments qui, effectivement, se ressemblent beaucoup .

Ils ne peuvent cependant sonner ensemble :

Le Cor de Chasse est accordé en « Mi bémol » et est utilisé dans les harmonies militaires. Le Cor est doté d’une pompe sur la cheminée (petit tube entre l’embouchure et l’instrument proprement dit) ; la Trompe en est dépourvue .

La Trompe de Chasse est accordée en « Ré » et n’est utilisée qu’en vénerie .

Historique des Veneurs d’Epernon :

*** 1927 ***

C’est donc bien en 1927 qu’est née la toute première société de Trompes de Chasse à Cadillac appelée :

Les Sonneurs Cadillacais , fondée par Monsieur Massou.

Nous n’avons malheureusement que peu d’informations sur cette 1ère formation qui a du fonctionner jusqu’à la fin des années 30 .

*** 1954 ***

9 ans après la libération, c’est Pierre Ballarine qui reprend l’activité des Sonneurs Cadillacais en rebaptisant la formation du nom qu’elle porte toujours aujourd’hui : Les Veneurs d’Epernon.

Ce nouveau groupe fonctionnera durant une petite vingtaine d’année pour tomber en sommeil vers 1972-73 .

veneur d'epernon

*** 1991 ***

Cette année là , un certain Gilles Claverie (notre actuel Président !) se rend au domicile de Roger Pascaud (un respectable vieux Monsieur, ancien Secrétaire des Sonneurs Cadillacais ) , à Rions … je vous résume la rencontre …

"Bonjour Monsieur ... 
Je voudrais apprendre à jouer du Cor de Chasse..."
"Halte là mon petit ... on ne "joue pas du Cor de Chasse" :

on "Sonne de la Trompe" !

Il est important que les choses soient bien dites !

Et c’est ainsi que Gilles Claverie , avec deux amis : Jean Duisabou et Patrick Médeville ont commencé à s’entraîner chez Eric Momy à St Sèlve, chaque mardi soir, pour redonner vie à cette formation qui s’est bien étoffée depuis et fonctionne toujours aujourd’hui .